Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesecritsdejplduvar.fr
Rock-classique,Folk,critiques musicales,écrits,poésie ,fantastique..Parfois mes états d'âme,VTT,Voyage,Honnelles(mon village-Belgique),Plan d'Aups Sainte-Baume

"'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22

JPL du Var #Fantastique

"Hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22

----------------------------------------------------

Tout le monde avait remarqué que le docteur était troublé !

-" Que se passe t'il donc ? On continue malgré tout ça ?" Susubougonna Ana..

Le docteur contrarié leva la tète vers le haut, habité par de noirs volatiles.

Cela paraissait ridicule, mais il semblait communiquer avec eux...

-"Alors docteur ? On va plus loin, ou on retourne ?"-

C'était Sami, devenu borgne, accablé encore par la douleur.

Ce que ce docteur lui avait fait ne donnait aucun résultat..Etrange !

Et il traînait partout l'image de sa Petra , qui avait tant souffert !

-"Mais bon, après tout ça, vous pouvez partir par la grand-porte.

Votre mission est maintenant considérée comme bien remplie.

Quant à moi, je dois retrouver des individus

Qui doivent beaucoup, et à moi particulièrement. Et ils sont ici !!"-

Le visage du docteur passait du rouge vif au gris, avec des plis..

Toutes et tous de l'aventure échangèrent des regards décidés.

-"Non, nous continuons en regardant tout, en se méfiant de tout et du reste.

Nous n'oublions pas nos martyres..Nous leur devons ça"-

Ana avait parlé, au nom des autres, avec un relatif enthousiasme.

Ils étaient de plus en plus agacés par ce qui déambulait au dessus....

Au fait, on ne savait rien de cet étrange bâtiment pour fous et autres.

On ne savait rien de ces êtres cruels qui le hantaient. Ils étaient où ?

Des bandits, un ou des "découpeurs". Un, tant recherché ! Un monstre ?

Et les mitraillettes et armes diverses n'avaient pas beaucoup d'utilité !

Ana revigora les forces et le bon sens de ses amis, même de Sami blessé.

Dans ce couloir, des fenêtres opaques dans les deux sens.

De l'autre côté des portes, encore toujours des portes, mais en meilleur état !

Le soldat le plus robuste tournait les poignées et regardait à l'intérieur.

Tout semblait net, en bon état, propre, prêt à être occupé.

-" des pièces diverses, des labos, des chambres qui ont servi il y a peu !!"-

C'est surprenant, inquiétant cette partie de l'hôpital abandonné, en ruines.

Ils arrivèrent à une porte plus grande, un peu mystérieuse.et bien fermée

L'inspecteur , très discret  et muet depuis un certain temps s'exprima.

-"Laissez moi m'amuser avec cette serrure...J'aime les serrures rebelles !"-

Il s'approcha de l'objet de sa passion avec un petit outil à lui.

La porte récalcitrante capitula et permit la pénétration.

Endroit curieux. Maintenant, on pouvait rentrer.

A l'intérieur, il y avait des choses, des plans de "travail"

Des outils inquiétants. Des outils pour couper et découper.

Il y avait beaucoup d'autres instruments aux usages nébuleux.

-"Qu'est-ce que c'est que ça ? Un labo, une salle d'opération ?"-

En fait toutes et tous manifestèrent leur étonnement..

Un truc pareil dans un hôpital qui ne sert plus à rien...

Et, à gauche, était installé et pendu un grand rideau brun.

Avec une grand couverture brune, avec beaucoup de taches indéfinies.

-"Laissez ça ! Ca ne vous regarde pas du tout !!"-

De nouveau une remarque et attitude bizarre du docteur.

Intervention qui ne préoccupa pas notre Ana et sa volonté.

Elle se glissa derrière cette masse pendante et brune..

Pendant son absence, quelqu'un s'était volatilisé, parti !

Le docteur avait disparu par une autre porte, dans le fond opposé.........

De derrière ce rideau brun, Ana réapparut, chancelante..

Elle avait changé de couleur et était secouée de tremblements.

Elle avait perdu l'usage normal de la parole. Sa bouche se crispait..

-" Mais Ana, y a quoi ? Tu as vu le diable ?"

Sami la connaissait bien et avait toujours admiré sa force de caractère.

Pendant que les autres s'occupaient d'elle, les soldats s'engouffrèrent derrière.

Ce fut Maddy qui ressortit avec précipitation de ce machin.

-"C'est monstrueux, une horreur, ce n'est pas possible....-"

Les autres décidèrent de faire glisser ce rideau brun et maudit.

Derrière, il y avait un grand câble tendu de part en part.

Il y avait des jambes par paires, coupées, sciées, d'hommes, de femmes..

Sous le câble, la grand couverture brune

Absorbait ce qui coulait...

 

 

 

"'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22
"'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22
"'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22
"'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22
"'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22
"'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22
"'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22
"'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22
"'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22
"'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22
"'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22
"'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22
"'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22
"'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 22
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Thaddée 28/02/2020 16:25

Oh mon Dieu oh mon Dieu ! Mais c'est horrible ! ... J'adore hihihi. Je serais bien venue plus tôt mais il y a eu un gros problème de commentaires sur OB qui a duré 5 jours. Je vais vite lire la suite !

Thaddée 18/02/2020 12:24

Oups oups oups, tu vas plus vite que moi !Je reviendrai lire c'est promis. D'ici là de gros bisous à toute la famille !

JPL du Var 20/02/2020 09:19

Eh oui, j'ai la folie d'écrire pour l'instant ! Ce roman dans lequel il ne restera bientôt plus personne de vivant à l'intérieur....Et toutes mes critiques musicales pour une revue folk ! Et pourtant, je ne suis pas en très bon état (opération en vue ??). On ne me voit plus beaucoup sur ma blogosphère...Gros bisous aussi de nous tous à toi et tes compagnons...

RSS Contact