Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesecritsdejplduvar.fr
Rock-classique,Folk,critiques musicales,écrits,poésie ,fantastique..Parfois mes états d'âme,VTT,Voyage,Honnelles(mon village-Belgique),Plan d'Aups Sainte-Baume

"L'hôpital psychiatrique abandonné" Chapitre 20

JPL du Var #Fantastique

"L'hôpital psychiatrique abandonné" chapitre 20

-------------------------------------------------

La partie à droite de la grande salle semblait un peu différente....

D'apparence moins lugubre, moins abandonnée et plus claire, un peu.

Mais les fenêtres ne laissaient rien passer vers dedans et vers dehors.

-Bon, on y va ! Explorons tout ça, chambres et le reste-

Le docteur se chargeait de relancer ses maigres troupes..

Il y avait une population qui ne changeait pas, dans les hauteurs

Les grands corbeaux noirs surveillaient tout et tous, de chez eux.

-"Y commencent à m'énerver ces affreux volatiles de malheur"-

Sami n'aurait peut'être pas du lancer ces mots injurieux.

Un corbeau, encore plus grand, se posa fermement sur sa tète.

Sami resta immobile, pétrifié. Les autres, aussi !

Le corbeau, sans doute un chef, lui massacra un oeil avec son bec..

Et ce qui était autour. Il y avait des jets de sang..

Après son action sanglante, il rejoignit la troupe. Et tous disparurent.

-"Sami, Sami, comment, comment ça va? Qu'as-tu ? Montre vite-"

Le Sami restait immobile, paralysé par la douleur.

Ana, qui avait quelques notions de soins, et de tout d'ailleurs

Examina cet oeil qui avait perdu toute forme et n'existait plus.

-"Tu as très mal ? Beaucoup certainement. On a rien pu faire.-"

-"Oui, et je ne vois plus qu'à moitié..Mais que ça fait mal !"-

Le docteur, plus qualifié, s'avança et se rendit compte de la situation !

-"Ton oeil est foutu, et il y a beaucoup de plaies "-

Il avait avec lui ce qui lui servait de trousse à docteur, bien remplie.

D'abord, frotter l'oeil de son ami avec un tissu et un liquide à lui.

Ensuite, il posa un tissu collant autour d'un pansement noir.

-"Voilà, maintenant, tu es devenu pirate ! Tu as très mal sans doute."- 

Sami remua sa tète pour faire comprendre que oui..

-'Alors, je vais te piquer un peu. Et tu vas prendre un de ça à avaler,

Non, plutôt deux"-

Le docteur, avec toute son expérience,

Etait partisan de supprimer la douleur par les grands moyens , les plus forts.

Marie, d'une voix fluette et inquiétante, osa :

-" Docteur, vous lui donnez du trop fort, c'est mauvais !"-

-" De quoi je me mêle, jeune sotte !! Je soulage, c'est tout. Et allez vous....-"

Comme tous les autres, il n'aimait pas Marie, et surtout ses idées.

Marie s'enferma dans son domaine favori : le silence.

Le docteur se méfiait et semblait connaître beaucoup sur elle !

Elle devint toute blanche, la Marie. Et elle s'enfuit vers la grande porte.

Arrivée tout près, une autre nuée de corbeaux, avec leurs becs noirs et rouges

 S'abattit sur elle. Ils la déchirèrent avec ses vêtements,  la déchiquetèrent.

Ana horrifiée : -" On ne peut pas laisser faire ça !!"-

-" On ne sait rien faire et c'est trop loin et c'est trop tard.

Elle est déjà morte et ils sont partis et on ne savait pas mitrailler

Vers elle et tous ces corbeaux intouchables"-

-"Mais pourquoi"- C'était encore Ana, horrifiée, comme tous.

Le docteur était horrifié aussi , mais lentement, il dit lugubrement :

-" Cette Marie n'était même pas une Marie ! Et son père

N'avait rien à voir avec ici. Mais elle, si...

On ne l'aimait pas et elle savait tout de nous !

-" Mais pourquoi donc, et c'était qui, elle voulait quoi ?"-

-"En fait, elle se servait de nous, pour rentrer ici et rechercher quelqu'un.-"

Le docteur du village connaissait beaucoup de gens, et beaucoup la Marie.

Mais, pour l'instant, il ne voulut pas en dire plus..

Ils étaient tous perplexes et envahis par la peur et l'horreur.

-"Vous savez, je suis aussi psychiatre. Et j'ai fait un passage dans cet hôpital neuf !

Mais il y a longtemps et ne suis jamais revenu. Je ne reconnais rien !"-

Maintenant, on avait la blessure grave de Sami,

Et, déjà trois morts affreuses. Ils voulaient partir. Mission terminée !

Mais non, ils le savaient. On allait continuer, avec beaucoup de prudence.

Et, en attendant, Ils recouvrirent la dépouille de la malheureuse,

Avec la couverture brune déposée un peu plus loin...

A suivre.............

 

 

"L'hôpital psychiatrique abandonné" Chapitre 20
"L'hôpital psychiatrique abandonné" Chapitre 20
"L'hôpital psychiatrique abandonné" Chapitre 20
"L'hôpital psychiatrique abandonné" Chapitre 20
"L'hôpital psychiatrique abandonné" Chapitre 20
"L'hôpital psychiatrique abandonné" Chapitre 20
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Thaddée 02/02/2020 13:48

Houla, j'ai pris du retard. Bon, moi qui aime les oiseaux je ne suis pas fan de ces corbeaux-là qui ont dû un peu trop lire du Daphné du Maurier à mon avis ;-).

JPL du Var 03/02/2020 10:40

Je n'ai rien contre les corbeaux...Mais ici, ils sont "spéciaux".Ils constituent une "armée" au service de...? Gros bisous , Jean-Pierre

RSS Contact