Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.lesecritsdejplduvar.fr
Rock-classique,Folk,critiques musicales,écrits,poésie ,fantastique..Parfois mes états d'âme,VTT,Voyage,Honnelles(mon village-Belgique),Plan d'Aups Sainte-Baume

"La dame triste qui avait mal" 5

JPL du Var #Conte

"La dame triste qui avait mal" 5

__________________________

Pierrot et Valette arrivèrent joyeusement où c'était chez eux.

Le château du comte de la Tour Penchée...

Le comte-père accueillit son fils sans chaleur ni sentiment.

-Monsieur Pierre-Yves Honoré, vous revenez à une heure bien tardive !

J'espère que vous avez été digne de votre rang et de vos obligations.

Et je vous prie de conduire votre Valdinette du Lac de la Lance du Lot

Dans ses appartements. Qu'elle ne peut quitter sans mon autorisation.-

Pierrot prit l'air sérieux, de circonstance, et s'exprima de la sorte :

-Monsieur le comte en Pente, qui par hasard, êtes aussi mon père,

Je suis parti, ce jour, pour faire le bien, plus que d'habitude,

Comme chaque fois que je pars. J'aide et réconforte.-

Le comte était devenu encore plus glacial...

-Monsieur Pierre-Yves Honoré, je sais que vous ne vous montrez pas digne

Du titre que vous portez, dans notre société et notre monde.

Moi, votre mère et toute la famille, nous vous avons éduqué...-

Alors là, , Pierrot sentit les flammes et devint rouge de rage !

-Ne me parlez jamais de ma maman, monsieur le comte-père.

Vous, votre société, votre rang, vos biens et toutes vos saletés,

Vous l'avez étouffée. Vous avez détruit ses sentiments et sa vie.

Ce sont vous et tous les parasites de la noblesse et de la bourgeoisie,

Qui avez installé la corde qui l'a délivrée....-

Le visage du comte en Pente , en colère, était devenu blanc.

-Vous n'avez pas honte !! Vous, ici, dans mon château, devant moi ?

Je ne veux plus entendre vos absurdités. Montez dans vos appartements !-

Un seul mot de Pierrot suffit pour paralyser le noble comte.

-Non.-

Pierrot et sa Valette quittèrent ce château, ces richesses et ce noble père.

-Toc, toc, grat, grat.-

Maridène ouvrit sa porte au froid, à son Pierrot et au noir.

-J'ai changé de décision ! Le crois que Valette aussi.-

La dame triste, qui ne l'était plus du tout,

Souleva son Pierrot et sa Valette dans tous ses bras.

Impossible pour elle de dire quelque chose, tant elle pleurait.

Elle prit un de ses instruments pour la musique. Elle chanta..

Pierrot était heureux de s'être débarrassé de ce comte penché

Et de tous ces individus aveuglés par la stupidité du brillant.

Valette montrait aussi le bonheur qu'elle avait découvert ici.

Ainsi, Pierrot serra très fort dans ses bras la dame gentille et belle.

Avec de nouvelles larmes pour accompagner son mot.

-Maman !-

 

FIN (si,si)

"La dame triste qui avait mal" 5
"La dame triste qui avait mal" 5
"La dame triste qui avait mal" 5
"La dame triste qui avait mal" 5
"La dame triste qui avait mal" 5
"La dame triste qui avait mal" 5
"La dame triste qui avait mal" 5
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Thaddée 12/05/2018 18:49

Que voilà une jolie fin pleine de bonheur ! très bien la révolte du fils et sa décision de planter là ce monde malsain pour aller vivre avec la dame triste ... qui est devenue très heureuse ! Bravo à toi Jean-Pierre en espérant que tu vas mieux. Petite friction toute douce sur la tête de ta frisquette.

Laret-Delattre 13/05/2018 08:16

Oui, pour une fois, j'ai lancé une "pique" à un monde que je n'aime pas...Mais, c'est un conte, donc, tout se termine dans le bonheur de ces deux personnes qui le méritent ! Avec une petite intervention de la magie (il en faut toujours) musicale...J'ai transmis ta petite friction toute douce, qui a été appréciée....La santé n'évolue pas !!! Grosses bises et à bientôt..

Nell 09/05/2018 18:13

Bonsoir Jean-Pierre,
malheureusement je n'ai pas suivi cet écrit car je me suis absentée pas mal de temps. Je viens prendre de tes nouvelles... J'espère que tu vas un peu mieux. J'ai un frangin qui a des problèmes mais qui ne veut pas qu'on le touche, surtout pas d'opération, dit-il. Je t'envoie de gros bisous et du réconfort, même s'il n'est que virtuel. A bientôt

Laret-Delattre 10/05/2018 08:41

Merci beaucoup...On ne peut pas dire que ça va mieux, malheureusement ! Je me sens (un peu) mieux quand je prends des anti-douleurs (morphiniques !!!). Dit à ton frère qu'il faut TOUJOURS se faire examiner. Sinon, tout peut s'aggraver....Un simple examen. Pour une opération, on en discute, et on estime le pour et le contre. Il n'a pas peur des médecins ? Merci, bonne journée et grosses bises de Belgique...

RSS Contact